Le groupe Carrefour, plus communément appelé Carrefour tout court, est une entreprise française qui opère dans le domaine de la grande distribution. Il est présent dans plusieurs pays d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie. Sa fusion avec Continent en 1999 l’a permis de se placer au premier rang au niveau européen. En 2013, il accède à la 3e place mondiale, juste derrière Walmart grâce à un chiffre d’affaires bien portant. Et depuis peu, il s’est lancé vers d’autres activités telles que Carrefour Contact tout en préservant la qualité de ses produits et services.

Engagé pour la qualité alimentaire

Depuis près de 25 ans, Carrefour mène une lutte sans merci pour proposer aux consommateurs des produits alimentaires de qualité. Il a établi une relation de proximité avec les agriculteurs pour pouvoir proposer des standards aux clients. Cela lui a permis d’être un pionnier de la qualité alimentaire. Et cette quête de l’excellence dans ses services est encore présente à travers ses initiatives nouvelles et innovantes.

Acteur de l’agriculture biologique

Il y a de cela quelques années, Carrefour a lancé un programme d’accélération de l’agriculture biologique avec les producteurs. Cela lui a valu d’être aujourd’hui le distributeur généraliste des produits bios en France. Dans ce programme, l’entreprise s’investit dans un projet visant à donner le statut de contractuel à des centaines de fermes, et ce, jusqu’en 2020 (volumes fixés et prix gagnant-gagnant).

Promoteur de l’agroécologie

Carrefour est présent aux côtés des agroécologistes et en est un fervent participant. Il a lancé un plan soutenant l’agroécologie en mettant en place une filière animale n’utilisant aucun antibiotique et une filière végétale ne recourant à aucun pesticide. À titre d’exemple, 2013 fut l’année du poulet sans traitement antibiotique.
Et le géant de la grande distribution a étalé ce programme d’écoresponsabilité vers les élevages de veaux et de lapins au cours de l’année 2017. En même temps, il continue ses efforts vers l’éradication complète des pesticides chimiques sur de nouvelles filières, notamment celle de la pomme, la pêche nectarine et la pomme de terre. Il s’agit de la continuité de ses projets similaires commencés en 2015 pour s’étendre vers d’autres filières (tomates, kiwis, brocolis et fraises).

Soucieux des produits achetés par les consommateurs

En 2017, le groupe Carrefour lance un projet concernant la certification du bien-être animal en France que les différents magasins Carrefour contact expérimentent actuellement. Le premier pas vers ce souci du mode d’élevage dans les fermes a été fait avec un organisme indépendant et en partenariat avec des éleveurs (fournisseurs) et l’ONG Welfarm. Par ailleurs, Carrefour est aussi l’initiateur d’une technologie servant à la traçabilité de ses filières animales et à la protection des consommateurs : blockchain. Le groupe en tire un avantage important en termes de logistique.

Sécurisant à travers des campagnes de communication rassurantes

Carrefour a toujours souhaité faire savoir à ses consommateurs sa responsabilité sur la qualité de ses produits. Pour ce faire, il apporte constamment un sentiment de sûreté à travers ses démarches publicitaires. Parallèlement, ses producteurs et distributeurs bénéficient d’une image de marque : poulet d’Auvergne sans traitement antibiotique, lait frais de Normandie, œufs de poules élevés en plein air et nourris sans OGM, etc.